Sous la coupole du Marais

Dome_du_marais_LCAVVoici bien une adresse parisienne déconcertante. Au premier abord, on hésite à entrer dans ce monument historique tout de verre, de pierre et de métal, avec sa verrière et ses plantes vertes à l’entrée très IIIe République. En pénétrant enfin dans la salle de restaurant, on se croirait sous la coupole de l’Institut de France, mollement assoupi à écouter d’une oreille distraite les diatribes savantes d’un Immortel en mal d’inspiration… 

Le ton du service tout d’abord : réservé, presque timide, avec un je-ne-sais-quoi « vieille France » qui sent autant la poussière que le propre. Nul doute qu’il faille montrer patte blanche dans cette institution jouxtant l’austère Mont-de-Piété attenant (actuel Crédit municipal de Paris). Pas étonnant en soi puisque la salle ronde du Dôme du Marais a été aménagée dans l’ancienne salle des ventes du Mont-de-Piété érigée en 1783 et terminée peu avant la Révolution. Désaffecté en 1930, ce « temple des échanges » devient simple restaurant en 1981. Tout un symbole à l’heure de la consécration mitterrandienne…

Si le style architectural est révolutionnaire, les assiettes le sont beaucoup moins. C’est bon, certes, très frais et copieux (un peu trop). Le chef fait tout son possible pour utiliser les produits de saison, en particulier les herbes fraîches, mais le style est dépassé et la sauce abondante. La déco pompeuse presque « pompéienne » très années 80 de feuilles d’or, d’argent ou de cuivre, du velours rouge des chaises et des tentures, de la trop voyante et ridicule statue d’amours centrale plombe passablement l’œil autant que l’estomac. Pourtant, étrangement, tout ici paraît serein. On fait un bon de 30 ans en arrière presque sans s’en apercevoir… Une mention spéciale néanmoins aux desserts ou plus exactement au café gourmand qui vaut le détour : petites madeleines à la fleur d’oranger, gentils financiers aux graines de sésame, palets au beurre salé, tiramisu à la marmelade d’orange en verrine et… le clou pour moi, une délicieuse crème brûlée au safran et aux zestes d’orange.

 


Le Dôme du Marais
53 bis, rue des Francs-Bourgeois, Paris 4e

Tél : (33) 1.42.74.54.17

Menu : entrée + plat + dessert pour 25 €

Menu gastronomique « selon l’humeur partagée du chef » : 52 €

2 Responses to “Sous la coupole du Marais”

  1. Je trouve la critique très sévère. Moi j’ai adoré ce restaurant de l’epoque qui est hélas devenu un resto très médiocre depuis.
    Je lance cette bouteille d’eau à la mer…
    Je recherche depuis des années le nom du chef de l’époque …..
    SOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.