Quand le hareng sort, les crevettes dansent

Hareng_LCAV10

Femme vendant du hareng (détail) par Godfried Schalcken (circa 1675-1680) – Rijksmuseum (Pays-Bas).

Hareng, une histoire d’amour : voilà un petit livre à croquer bien palpitant, oserais-je dire « frétillant », ouvrage de 10 simples recettes, mais surtout publication richement illustrée, sorte d’autobiographie nostalgique de deux amoureux de ce poisson emblématique, « roi du carême », péché de la mer Baltique à l’océan Atlantique en passant part la Manche et la mer du Nord : le seigneur le hareng. C’est lui qui fit au Moyen Âge la fortune du commerce hanséatique, mais aussi des ports du Havre, de Fécamp, Dieppe, Boulogne ou de Dunkerque, sans oublier du côté hollandais, Amsterdam.

Hareng_LCAV3

Photo : © Pointed Leaf Press

Un peu délaissé aujourd’hui sur nos tables françaises, mais toujours objet d’adulation dans les pays scandinaves et britanniques, sans parler de l’Allemagne, où on le déguste dès le petit-déjeuner, le hareng fait un peu partie de notre mythologie culinaire européenne, tant son histoire est ancienne et sa quête fabuleuse. Un produit noble donc, qui a malheureusement perdu de sa superbe au siècle dernier (d’où le titre de cet article, le « hareng saur » était l’autre nom argotique du proxénète, quant aux crevette…). Depuis qu’il a refait récemment surface dans la baie de San Francisco, il paraît que certains chefs branchés de la Côte ouest l’ont remis à la carte… Une idée tendance du Cœur au ventre pour nos chefs tricolores ? Allez : j’« harangue » le chaland, comme on dit.

Hareng_LCAV1

La ville de Volendam, comme d’autres villes hollandaises, organise chaque année au mois de juin une vraie fête autour du hareng nouveau, baptisée  » Vaggetsjesdag  » (Le jour des petits drapeaux). Il est d’usage de manger le hareng par la tête et d’une traite, ce qui n’est pas sans rappeler les calçoltadas catalanes avec les oignons nouveaux… Photo : © Pointed Leaf Press

« Hareng dans le pays, le docteur peut rester chez lui »

Essentiel pour la santé étant très riche en vitamines et oméga-3 – les Flamands ne disaient-ils pas autrefois « Hareng dans le pays, le docteur peut rester chez lui » ? -, le hareng encore abondant se décline à toutes les sauces, même si aujourd’hui on le préfère, côté français, à l’huile ou au vinaigre (rollmops). Il n’en a pas toujours été le cas. Il n’y a pas si longtemps, sans congélation ni conservateurs, c’était salé et conservé dans des caques de bois (hareng blanc) et « saur » (hareng jaune), c’est-à-dire salé et légèrement fumé, qu’il était le plus apprécié des gourmets.

Hareng_LCAV5

À chacun son hareng

Les déclinaisons salées ou fumées et les dénominations pour ces préparations sont innombrables, surtout dans l’Europe du nord : du hareng saur fumé et salé au « gendarme », « kipper » (légèrement fumé et très prisé des Anglais) et « rollmops », hareng mis à mariner dans du vinaigre et des aromates.Un peu perdu, voire franchement incapable de trouver sur le web ou ailleurs une liste exhaustive des différentes appellations actuelles des harengs salés ou fumés en Europe (à entreprendre donc… Une thèse ?), j’ai décidé de regrouper ici les différentes appellations du hareng selon les indications du livre. Il va de soi que cette liste n’est pas exhaustive tant le sujet est vaste.

Pays
Nom
Composition

Flag_of_Germany.svg

Allemagne

Bismarck herring

Appellation du XIXe siècle pour un « Schmaltz herring » mis dans du vinaigre à la manière des rollmops.

Matjes

Hareng doux en filet.

Rollmops

Hareng « Schmaltz herring » mis dans du vinaigre d’alcool, de cidre ou de vin blanc avec des rondelles d’oignons et de cornichons et traditionnellement tenus par une pique en bois.

Schmaltz herring (« hareng gras de la baltique »)

Hareng mis en saumure.

Flag_of_Belgium.svg

Belgique

Haring

Hareng saur.

Flag_of_France.svg

France

Bouffi

Hareng saur « plein » peu salé.

Bouvard

Hareng « plein » empli de laitance.

Craquelot

Hareng saur « plein » peu salé.

Gendarme

Autre nom du hareng saur salé pendant 9 jours au minimum.

Hareng franc-Saure

Très salé, fumé de 12 à 18 heures et très sec !

Pec

Hareng saur peu salé.

Flag_of_the_United_Kingdom.svg

Grande-Bretagne

Bloater

Équivalent anglais du « bouffi » français.

Buckling

Salé pendant quelques heures à chaud.

Kipper (hareng rouge)

Salé et légèrement fumé à froid, et ouvert sur le dos.

Kipper (autre définition)

Hareng salé, fumé et aplati.

120px-Flag_of_the_Netherlands.svg

Pays-Bas

Maatje

Saumure légère pour les harengs « nouveaux » pêchés entre mi-mai et juillet. Ils sont traditionnellement dégustés « la tête la première » (voir photo ci-dessus).

Flag_of_Sweden.svg

Suède

Surströmming

Hareng de la Baltique, salé et mis en fermentation en boîte de conserve pendant plusieurs mois. Dégustation délicate.

 Hareng_LCAV7

Qui connaît les terrines à harengs ?

Décidément bien encyclopédique, reconnaissons que Hareng, une histoire d’amour ne se contente pas de dresser le portrait-robot d’un des poissons les plus célèbres d’Europe, d’en donner quelques recettes, mais aborde aussi les arts de la table au travers les bien mal connues « terrines à harengs  » dites aussi « boîtes à harengs  », céramiques aux formes simples et épurées, assez typiques de l’esthétique des pays réformés, et parfois très élégamment décorées sur le couvercle d’un hareng coloré en barbotine. Daniel Rozensztroch, l’un des coauteurs, présente ainsi sur 44 pages sa collection personnelle commencée à Cracovie il y a plus de vingt ans… Très populaire au siècle dernier en Allemagne, Autriche, Pologne et au Luxembourg, ces terrines étaient même fabriquées en miniature pour les maisons de poupées des petites filles sages !

Hareng_LCAV9

Photo en haut à gauche : © Pointed Leaf Press


 

  •  Deux auteurs

Hareng_LCAV4

Daniel Rozensztroch et Cathie Fidler : une histoire d’amitié pour un amour de hareng !

 

  •  Un livre

INVITATION HARENGS signature livre

Daniel Rozensztroch et Cathie Fidler, Hareng, une histoire d’amour, éditions Pointed Leaf Press, parution décembre 2014, 192 pages.

Prix : 35 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.