Hot Fusion Food

Pour la première fois, la cuisine fusion mérite bien son nom ! Hier soir, à l’Institut suédois de Paris, l’artiste norvégienne Tanja Sæter offrait au public des gambas cuites sur du verre en fusion à 1000 °C !

L’odeur de brûlé, de fumée, qui se dégage au moment de la cuisson est assez désagréable sur le coup, et le goût moyen (nous avons testé pour vous), mais la performance artistique reste, somme toute, impressionnante. Il y a quelque chose de brutal là dedans, très nordique, d’hypnotique aussi…  

Tanja Sæter est né en 1975 et a grandi à Oslo. Artiste et verrier, elle est inspirée par des formes changeantes et la potentialité de l’«inachevé» dans tout ce qui l’entoure. L’interactivité joue un rôle clé dans ses œuvres, créant un dialogue ouvert entre le spectateur et l’œuvre d’art. 

« J’aime le verre, et aussi bien manger… L’idée m’est donc venue tout naturellement ! » avoue Tanja qui aime fréquenter à Oslo la toute nouvelle table Maaemo déjà récompensée de deux macarons Michelin.

Tanja prétend avoir à peu près tout essayé sur le verre en fusion, viandes, poissons ou légumes, mais que ce qui marche le mieux, c’est encore les crustacés, les coquillages et même les escargots (cela doit plaire à nos amis anglo-saxons…) !

« Aujourd’hui, le métier de verrier qui est d’abord le mien tend à disparaître en Europe et dans le reste du monde. C’est aussi un milieu très fermé. J’ai donc pensé qu’il était intéressant de présenter mon travail dans un contexte différent et qu’une performance culinaire marquerait les esprits, tout en me voyant travailler le verre en direct ». Un pari assurément réussi hier soir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.