Les bons plans de François Hadji-Lazaro au Trianon

Une interview exclusive du créateur, chanteur, compositeur et multi-instrumentiste de Pigalle

 
©Pierre Terrasson

L‘accroche ne pouvait que nous interpeler : « Pigalle en date spéciale au Trianon le 15 mai, un concert avec l’oreille, la bouche et le nez ». Un sujet en or pour moi qui, comme vous le savez, aime les passerelles sensorielles convaincues et sincères, voire désintéressées… Commencée en février et s’achevant en décembre, la tournée du « nouveau » Pigalle, ce groupe de « rock-alternatif-réaliste » né en 1985 et conduit depuis par François Adji-Lazaro, prend donc son acmé le 15 mai prochain pour son seul concert parisien dans la très belle salle du Trianon fraîchement refaite à neuf. Oui, mais pas que… « J’ai toujours fait des trucs  » parallèles  » et pour cette tournée, il fallait trouver des idées originales, surtout pour  » LA «  date au Trianon à Paris. J’ai longuement hésité. En fait, j’aurais dû aller au plus simple et choisir ce qui m’intéresse par dessus tout depuis au moins 25 ans, la bonne bouffe et les vins naturels, des trucs que j’ai pu apprécier bien avant qu’on en parle. J’ai rencontré Yves Camdeborde à peu près à ce moment-là, alors qu’il était pratiquement inconnu. J’ai toujours eu une grande admiration pour ces gens-là : les cuisiniers, dont certains sont devenus aujourd’hui mes amis ».

 

Le ton est posé. FHL (François Hadji-Lazaro pour ceux qui ne suivent pas !) a beaucoup de potes, entre la poire et le fromage, l’entrée et le dessert, sans parler du pousse-café. Il faut dire que les tournées sont longues, que les musiciens ont souvent faim et soif (j’en sais quelque chose, étant moi-même musicien) et que, loin de l’antre de la bête et de la capitale, les rencontres avec les chefs et les producteurs de tous poils ne manquent pas… Bref, ici c’est une affaire à la Brassens, genre Les Copains d’abord, avec les très parisiens et bistronomiques Yves Camdeborde (Relais Odéon), Inaki Aizpitarte (Châteaubriand), Thierry Breton (Chez Michel, Chez Casimir, La Pointe du groin), Thierry Fauché (Le Barbezinc et L’os à moelle), notre ami  Rodolphe Paquin (du Repaire de Cartouche et du Cartouche Café) et Éric Ospital (les salaisons Ibaïona du pays basque)… 

 
LA brochette de chefs invités de  gauche à droite : Yves Camdeborde, Rodolphe Paquin, Thierry Fauché, Thierry Breton, Inaki Aizpitarte, Eric Ospital / FHL  » à la plancha  » en bas / © Pierre Terrasson. 
 

Et FHL d’enchaîner : « c‘est donc tout logiquement que j’ai invité mes amis cuisiniers et vignerons pour MA date au Trianon. Yves Camdeborde ne faisant plus les tournages de Master Chef m’a tout de suite dit  » oui « . Ensuite, il suffisait de réunir ceux que j’aime pour monter le concert. Inaki a toujours aimé Pigalle. Rodolphe (Paquin), je l’ai connu alors qu’il était encore tout jeune assistant à Lyon et en Suisse. Ces mecs-là ont toujours été à se poser des questions et à faire des choses, comme les vignerons, dont Thierry Puzelat, qui ont toujours cru au naturel…  »

Le concept est clair : dégustation, sensations olfactives et gustatives données par les vrais « papes » de la bistronomie avant l’heure – comme une mise en bouche – avant le concert – Concert de FHL au milieu – re-dégustation après jusqu’à plus soif et plus faim, et surtout pas d’heure. Il fallait juste y penser ! On est (nait)  artiste ou pas, que diable. 

«Le 15 mai, il y aura dégustation avant et après le concert. Le premier qui touche à un truc pendant, il est mort. » conclut FHL. Qu’on se le dise, l’ancien videur de boîte à l’œil encore bien alerte et le verbe sûr… 


Pigalle en concert au Trianon le 15 mai

 

Réservations ici


80, boulevard de Rochechouart 
75018 Paris


M° Anvers

Tél. : (33) 1 44 92 78 00

Entrée : 26,80 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *