La cuisine ? L’enfance de l’art ! (1/2)

Cuisine_enfants_Noel_2014_Olivier_Brandily_1979

« Les enfants et les poètes aiment « désobéir ». Si vous êtes méchants, désobéissez et devenez bons. Si vous mangez vos ongles, désobéissez et mangez la bonne cuisine peinte par Michel Oliver. Le vieil ami Jean Cocteau vous le conseille ».

Jean Cocteau, préface de La cuisine est un jeu d’enfants, Michel Oliver, 1963.

Ma première recette, je m’en rappelle encore. C’était un vulgaire mais goûteux – parce que c’était moi qui l’avais fait – gâteau au yaourt. Pas de déco particulière, de Smarties® sur le dessus, ni de gels alimentaires pailletés… Pas de tralalas, juste de la cuisine avec ma mère. Pas de marques, pas de Kiri®, pas de Nutella®, de Carambar® proposant leurs recettes en famille. Un simple gâteau, mais une joie énorme… La magie de la transformation culinaire : une joie d’alchimiste, d’inventeur et une vraie révélation de gamin. Parce Noël est d’abord la fête des enfants, il fallait bien que Le cœur au ventre en parle…

La_cuisine_et_la-patisserie_Michel_Oliver_Noel_20142Dans la littérature culinaire, j’avoue avoir un gros faible pour les bouquins de cuisine réservés « rien que pour les enfants ». Pourquoi ? Parce qu’il sont souvent mieux faits que les livres pour adultes, où parfois les ingrédients, la photo du plat final réalisée par un bon designer, se mélangent gentiment les pinceaux avec la recette. Ben oui, n’ayons pas peur de le dire tout haut et bien franchement. La cuisine est une technique parmi d’autres, mais on ne doit pas tricher avec elle au risque d’être plus que déçu… Avec les enfants, on ne ment pas ou si peu, et il faut faire bien attention. Pour eux, il n’y a pas le droit à l’erreur et, même si les parents donnent un coup de main à la lecture, les explications, la clarté de la méthode, l’attractivité d’une recette doivent donner de « l’envie à l’envie » pour paraphraser un proverbe lyonnais. Bref, cela donne l’idée de faire, quand on a un temps soit peu les papilles développées par ses propres parents, ses grands-mères, ce qui fut ma chance. Ce n’est pas rien et c’est surtout beaucoup.

La_cuisine_et_la-patisserie_Michel_Oliver_Noel_2014

La cuisine et la pâtisserie sont un jeu d’enfants

J’ai eu l’opportunité d’être élevé aux émissions cul(t)inaires TV et les livres de Michel Oliver, toujours vaillant à 82 ans, vrai précurseur dans ce domaine avec son célébrissime La cuisine est un jeu d’enfants et La Pâtisserie est un jeu d’enfants publié pour le premier il y a un peu plus de cinquante ans en 1963, préfacé par Jean Cocteau himself (lire la citation ci-dessus) et best-seller vendu à plus de 3 millions d’exemplaires depuis sa sortie. Un record. Voilà le livre que tout apprenti cuisinier doit avoir dans sa bibliothèque dès l’âge de 6 ans. J’insiste. 96 recettes, de la soupe à l’oignon à l’œuf en cocotte en curry, les sardines soufflées, les aiguillettes de canard à l’orange, la mayo, les macarons, le pain perdu ou la crème à la « vraie » vanille et le glaçage au chocolat… La base de la base, avec un peu de curiosité, d’huile de coude et, enfin et surtout, un peu de temps volé et bien salutaire entre deux dessins-animés japonais, quelques jeux en ligne et les trois anniversaires du week-end. Rassurez-vous : malgré son âge vénérable, cette bible n’est pas une vieillerie, mais une vraie initiation toujours d’actualité. Nous y retournons d’ailleurs à cette cuisine-là, il faut bien le savoir. Disons tout simplement que c’est la crème de la crème en matière de livres de cuisine pour enfants (et pour adultes ?). Un vrai beau cadeau de Noël dans la chaude et gargantuesque hotte du Père Noël. Testé et approuvé… sans marques et avec un cœur gros comme ça. Merci monsieur Oliver !

LE_grand_livre_de_cuisine_des_enfants_Cruse_Gehin_Noel_2014Le grand livre de cuisine des enfants

Petit frère du précédent, paru l’année dernière et signé de Seymourina Cruse et illustré par Élisa GéhinLe grand livre de cuisine des enfants sera sans doute plus abordable pour les plus jeunes. Les 38 recettes sont des classiques  de la cuisine française avec quelques excursions « cuisine du monde  » (on y reviendra dans le second article !) et sauront réjouir les palais à partir de la, disons, « grande section de maternelle  » jusqu’à l’école primaire… Bien foutu, joyeux et de notre époque avec, cette fois, des pâtes brisées toutes faites et d’autres choses de notre temps. Le livre précédent est pour cette raison complémentaire à celui-ci. La table de conversion des mesures à la fin, avec des ustensiles courants sont bienvenus. On y retourne… Et hop, dans la hot-hotte de saison. Petits veinards…

LE_grand_livre_de_cuisine_des_enfants_Cruse_Gehin_Noel_2014_2


Livres_enfants_Noel_2014_LCAV

Michel Oliver, La cuisine et la pâtisserie sont un jeu d’enfants, éditions Plon, parution le 10 octobre 2013, 216 pages.

Prix : 24, 90 €

Seymourina Cruse et Élisa Géhin, Le grand livre de cuisine des enfants, éditions Thierry Magnier, parution octobre 2013, 96 pages.

Prix : 21,20 €

One Response to “La cuisine ? L’enfance de l’art ! (1/2)”

  1. Une Maman qui ressemble à la photo. Répondre

    Les souvenirs d’enfants sont les plus beaux souvenirs. Bravo « le coeur au ventre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *