Frédéric Jaunault, l’homme qui aimait les fruits et légumes…

Frederic_jaunault1

Le marché international de Rungis est le plus grand marché de produits frais au monde, rien que ça ! Ici, le secteur des fruits et légumes représente pas moins de 339 entreprises et totalise à lui tout seul la moitié des arrivages du marché, soit près de 800 000 tonnes de marchandises en 2010… C’était en ce 13 avril 2012 le cadre idéal pour rencontrer sur place, à 8 heures du matin, mon ami Frédéric Jaunault, militant de la première heure de la bonne bouffe, sculpteur de fruits et de légumes qui plus est (voir photo ci-dessous), et aussi l’homme qui participa à la création des ateliers de la Fraich’attitude, les 5 fruits et légumes consommés par jour devenus mythiques… C’est donc un grand monsieur, sacré Meilleur Ouvrier de France (MOF) fruit et primeur en 2011, que je vous invite à rencontrer aujourd’hui !

 

Frédéric Jaunault est un ambassadeur des parfums et du bon goût des fruits et légumes, qu’il a mis en valeur par l’intermédiaire de sa société Créa Saveurs, labellisée sous la bannière « de la fourche à la fourchette », tout un programme !

« Cela fait vingt ans que je suis dans un retour aux sources vers mes parents et grands-parents, primeurs du côté de Nantes et de Rennes. Cuisinier de formation, la sculpture m’a permis de faire le lien vers mes origines ».

 

Poète de l’évènementiel fruitier et légumier, traiteur et éducateur du goût, auteur de près de 30 ouvrages sur la question allant des jus de fruits aux champignons, à la sculpture sur fruits et légumes, intervenant dans les écoles auprès des jeunes, aux quatre coins du monde, aujourd’hui entre deux avions, il a voué sa vie et sa passion aux nobles causes qu’il défend sans relâche.

Pastèque sculptée par Frédéric Jaunault.

Faire le portrait de Frédéric est une tâche quasi impossible tant l’individu échappe à toute classification. Entre artiste, homme de goût(s) et de saveur(s), technicien, architecte de l’impossible, et grand pédagogue, Frédéric sait de quoi il parle sans fausse modestie.

Il aime les produits, il aime les matières et les couleurs, il aime les parfums, les textures et les associations d’idées. Cinq carpaccios de tomates différents ne lui font pas peur… Le but est « juste » de goûter la différence… Nuance ultime ! La simplicité est sa recette. Le principe est que « ça pète à la figure ! ». Il dit fort justement que les fruits et légumes sont aujourd’hui galvaudés. Quand nous parlons de tomates, de quelles tomates parle-t-on au juste ?

Frédéric Jaunault en compagnie des dirigeants des Jardins d’Albert à Rungis, Garry Abiteboul et Mostafa Diany.

« Aujourd’hui, les consommateurs pensent que les fruits et légumes sont chers… Certes, mais par rapport à quoi ? Par rapport à la saison, les fraises au mois de décembre sont chères… C’est sûr ! Mais, les mêmes personnes vont acheter du Mars© sans connaître le prix au kilo (NDA : aux alentours de 35 euros)et surtout sans savoir d’où viennent ces produits ».

Ce qu’il faut savoir enfin, c’est que les fruits et légumes sont les seuls produits achetés vivants contrairement à la viande ou au poisson… C’est toute la différence ! Une grande réflexion à avoir par les temps qui courent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *