L’autre vie de Benoît Peeters


Polymorphe comme nous, intransigeant, un brin obsessionnel, transgenre, décalé, réactif, sensuel, pétri de culture(s), passéiste-moderne la tête haute, Benoît Peeters fait partie de ceux que l’on aime, pourrions-nous en douter ? Mais pouvions-nous imaginer un seul jour que le scénariste des Murailles de Samaris cosigné en 1983 avec le génial et ami dessinateur François Schuiten qui a bercé notre enfance puisse avoir jamais rêvé un jour d’être chef ? Ce parfait gastronome des années révolutionnaires 1970-1980 cosigne ici avec la dessinatrice Aurélia Aurita, l’autrice de Fraise et chocolat en 2014,  une bio peu commune et constellée d’étoiles culinaires et papillaires. Cette BD inattendue se lit comme un bon roman au coin du feu, les sens et les souvenirs émoustillés en alerte. Nous y reconnaissons notre éducation, notre époque, des âges des possibles où les chefs connus étaient la plupart du temps autodidactes et passionnés, loin des spot-lights de la TV et des réseaux sociaux. Le temps où la cuisine se faisait entre copains, pour les connoisseurs only.

Alors élève à Paris du grand Roland Barthes, ce touche-à-tout l’invite un soir à dîner dans l’appart plus somptueux d’un ami. La scène est d’anthologie et quasi-historique. L’on comprend un peu plus tard que Roland Barthes n’est pas forcément le gastronome que Peeters attendait (cela nous rappelle tellement de choses !). Le noir et blanc de l’ensemble est ponctué ici et là de couleurs flamboyantes à chaque moment où l’assiette sublimée apparaît comme dans un songe. Il y a comme du flashback maîtrisé là-dessous, des envies de retrouvailles et beaucoup de nostalgie bien sensible. Sans parler des anecdotes bien croustillantes. On aime assurément !


Comme un chef par Benoît Peeters et Aurélia Aurita , éditions Casterman, 216 pages.

Parution : 17 janvier 2018

Prix : 18,95 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.