La marque au lion sort le moulin à café des gastronomes

Dans le vaste domaine des moulins à café, tout aurait débuté chez Peugeot, le futur automobiliste, vers 1840 avec le modèle R (voir image ci-dessous), un objet de légende dans les cuisines françaises puisqu’il sera fabriqué non stop jusqu’en 1936, soit presque pendant un siècle… À ce moment-là, Peugeot installé dans le Doubs est d’abord un producteur de lames de scies, de ressorts et de mécanismes d’horlogerie, sans oublier les buscs métalliques pour corsets et autre structures pour les robes à crinoline alors en vogue. En plus des moulins à café, la marque au lion produira aussi à partir de 1874 d’élégants moulins à poivre. Question moulins, on peut dire que Peugeot à bien mouliné en 170 ans. En alliant son savoir-faire unique à deux spécialistes et amis, j’ai nommé Hippolyte Courty (dont nous avions déjà parlé ici et ),  créateur de la marque de café L’arbre à café désormais sur les plus belles tables gastronomiques de l’hexagone, œuvrant pour un nouvel art français du café et Sylvie Amar (deux articles à lire aussi et ici), global designer chez Sylvie Amar & Partners, Peugeot désormais labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant ne pouvait pas se tromper en sortant sa toute dernière « mouture » de moulins à café.

Beauté de l’objet

Comme l’indique Sylvie Amar, l’objet n’est pas anodin et interpelle par ses lignes, la texture granuleuse retenue comme un agrume pour un contact suave et tactile avec lui. La manivelle lisse a été particulièrement soignée eu égard à sa dimension, facilitant la mouture tout en garantissant une belle stabilité sur son réservoir de verre. Son aspect cuivre fait penser aux manches des casseroles des grandes maisons, en tous cas de la haute cuisine. Nous sommes directement versés dans le domaine de la gastronomie et des grands chefs assurément. Tout cela a été mûrement réfléchi. Hippolyte Courty et Sylvie Amar n’en sont pas à leur première collaboration au sujet du café. En 2015, la tasse « révélation » issue du travail de nos deux créateurs défrayait déjà la chronique pour revoir la dégustation des expressos d’une autre manière, afin de dégager toutes les qualités organoleptiques du précieux nectar dans un contenant digne de ce nom.

« Nous voulions puiser dans l’histoire française des moulins à café dont la formidable épopée de Peugeot pour proposer un moulin digne de ce nom pour tous les amateurs de café, de la mouture ultra-fine pour des infusions en ibrik ou café à la turque, à l’expresso, au moka ou cafetière à l’Italienne jusqu’à l’infusion à froid qui nécessite une grosse mouture. Il y a quatre ans, la création d’un nouveau moulin a été très vite une évidence pour nous. »

Hippolyte Courty

Précision de la mouture

« En matière de café, qui peut le mieux peut le moins » affirme Hippolyte Courty. Ce moulin a d’abord été conçu pour des amoureux experts du café, plutôt jeune et geek, et qui n’hésiteront pas à l’emmener avec eux en voyage pour savourer les meilleurs cafés tout autour de la planète.

« Par définition, le café est plutôt une boisson très démocratique et universelle. Nous voulions rendre les très grands cafés accessibles au plus grand nombre. Nous avons ainsi pris tous les paramètres de l’extrême qualité en testant tous les moulins du marché pour dégager ce qui nous semblait le meilleur. »

Parmi les multiples points abordés, il fallait d’abord créer un moulin pratique et ergonomique avec une bonne prise en main. Le diamètre du moulin et sa texture « peau de pêche » qui rappelle celle du grain améliore cette prise en main. Le réglage simple gradué de la mouture en facial avec 11 possibilités de moutures différentes était une évidence. « Régler la taille de sa mouture est fondamental et celle-ci doit être parfaitement homogène. Le passage de l’eau dans le lit de café doit pouvoir rendre absolument tous les arômes. La mouture doit donc être égale et uniforme » précise Hippolyte. En outre, la pellicule argentée qui entoure les grains de café, désagréable au palais, ne doit pas être présente dans cette mouture. Les créateurs ont travaillé d’arrache-pied pour trouver une solution à ce problème. Les meules ont ainsi été traitées pour permettent à ces fines particules de café de venir adhérer par électricité statique à celles-ci sans tomber dans le réservoir à mouture… Plutôt high-tech comme programme ! Un pinceau est même fourni, avec un doseur, pour nettoyer facilement le tout, alors… Pensé pour un usage familial ou collectif, le réceptacle en verre, gradué et pouvant contenir jusqu’à 35 g de mouture de café (un ½ de café au total), peut être lavé au lave-vaisselle, et ne prend aucune odeur au passage, encore un vrai plus. « Nous voulions enfin une efficacité parfaite, la mouture s’obtenant en seulement 30 à 40 secondes de mouture manuelle, contre 5 à 6 minutes pour les autres moulins manuels » complète Hippolyte. Facile, simple et sans douleur donc ce moulin à café des gastronomes…


Moulin à café expert

L’arbre à café

Prix de vente conseillé : 140 €
Disponible à partir du 15 avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.