Coquille Saint-Jacques lutée au safran

Amies, amis, voici un secret bien imparable pour une soirée réussie entre amoureux : la coquille Saint-Jacques lutée est d’une simplicité enfantine ! Il suffit de suivre la recette à la lettre. Dernière vraie découverte de la préparation de la coquille après la cuisson à l’unilatérale au beurre de cédrat, voici bien une cuisson comme j’en raffole, dégageant tous ses arômes avec un ou deux petits secrets en plus… Et aussi d’autres choses… Profitez-en, la pêche de la coquille ne dure que jusqu’en avril et cela est parfait pour la Saint-Valentin !

Un des petits secrets : au moment de l’ouverture des coquilles, veillez à garder chaque valve correspondante nettoyée, propre et sèche ensemble. Cela va permettre de luter correctement la coquille par la suite et sans problème.

Ingrédients

(pour 4 personnes)

  • 4 coquilles Saint-Jacques dans leurs coquilles
  • 1/2 pâte feuilletée pur beurre
  • 100 g de poireaux
  • 100 g de champignons de Paris
  • 1 échalote
  • 6 cl de vin blanc sec
  • 100 g de crème fraîche épaisse
  • 1 œuf
  • 15 g  de beurre
  • Sel et poivre
  • 6 filaments de safran
t

Préparation

Ouvrir les coquilles avec une lame bien affûtée sur l’arrière en sectionnant la noix au niveau de la partie plane et détachant les deux valves, les deux coquilles soudées entre elles. Séparer le corail (s’il y en a), le pied et la noix. Bien nettoyer les trois éléments sou l’eau claire en veillant à éliminer tout le sable. Réserver les noix sur du papier absorbant pour les sécher. Couper au couteau le corail en tronçons de 3 cm. Réserver.

Placer les noix au congélateur pendant 20 min – c’est le secret nuémro 2 (1) afin de permettre leur refroidissement temporaire (cela va permettre aux noix de ne pas trop cuire pendant la cuisson au four à l’étouffée et de garder leur aspect nacré). Éplucher les champignons de Paris, les poireaux, l’échalote et émincer le tout. Faire fondre le beurre dans une poêle, y ajouter l’échalote ciselée à petit feu, les poireaux (2) et le champignons. Laisser suer tranquillement pendant 5 min. Ajouter les pieds de coquilles Saint-Jacques et le corail tronçonné (3). Déglacer avec le vin blanc sec et poursuivre la cuisson pendant 2 min. Salez et poivrer avec modération. Ajouter la crème fraîche et les filaments de safran (4). Mélanger et réserver.

Si chaque valve correspond bien à chaque coquille, le lutage, qui consiste à enrouler de la pâte autour des bords de la coquille est simple comme bonjour… Croix de bois, croix de fer, si je mens…

Préchauffer votre four à 180° C. Détailler 4 bandes de pâte feuilletée de 3 cm de largeur chacune, suffisamment longues pour enrouler le bord externe de vos coquilles (voir photo ci-dessus).

 

Disposer vos fonds de coquille sèches sur un support, en l’occurrence la plaque du four (1). Déposez dans chaque coquille votre farce de fondue de poireaux. Placer dessus une noix fraîchement sortie du congélateur (2). Refermez chaque coquille avec la partie plate de la valve correspondante et soudez-les avec la bande de pâte feuilletée découpée (3). Dorer chaque bande au jaune d’œuf battu et au pinceau.  Enfourner à four chaud (4). Laisser cuire de 17 à 19 min selon votre four jusqu’à ce que la pâte soit dorée.

Sortir, rompez la pâte et dégustez chaud en amoureux. La noix devrait être juste cuite à point, et pour le reste, nous vous faisons confiance… et ce n’est pas les recettes qui manquent non ?!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *