Anne Coppin, l’humeur vagabonde

acoppin_ignames-devismelcav

Anne Coppin. ©DeVisme

Après deux ans de travail, Anne Coppin vient de lancer à la fois sa propre maison d’édition Umai et son premier livre Happy World Food fraîchement sorti il y a deux jours dans toutes les bonnes librairies. Anne la Lilloise fut dans une autre vie administratrice du Théâtre du Lucernaire à Paris. La maison d’édition de l’Harmattan ayant racheté le théâtre montparnassien en 2004, Anne s’en va il y a trois ou quatre ans tenter sa chance dans les relations humaines, côté édition cette fois. Et pourtant la cuisine la titille…

« Il y a la cuisine que j’adore depuis toujours, passion transmise par ma mère, sans avoir eu forcément de formation dans le domaine. J’avais aussi mes quelques années d’expérience dans l’édition avec de vrais interlocuteurs à mes côté. Il était donc temps de voler de mes propres ailes et de tenter une nouvelle aventure dans l’édition gastronomique ».

Ce sera donc « Umai » – « délicieux » en japonais – pour une toute jeune et belle collection papier dédiée aux voyages culinaires et son premier titre Happy World Food.

a-coppin-happy-world-foodParcourons un peu le livre, allons-y par continent et par le menu ! : l’Asie d’abord pour sa culture street-food incontournable, admirée et pratiquée par Anne Coppin. On passe au Japon (Poulet toridon façon « teriyaki »), en Inde, Chine, Thaïlande (Soupe poulet coco), au Laos (Salade de papaye verte), Cambodge, Vietnam, Indonésie et son Riz gluant au lait de coco. Dans l’Océan indien, c’est l’île de la Réunion et une création d’Anne : une superbe Tarte tatin ananas-vanille à tester de toute urgence ! Afrique, Proche et Moyen-Orient ensuite : Turquie, Iran, Tunisie, Maroc (une traditionnelle Salade d’oranges), Tchad, Mali, Sénégal et son fameux Poulet yassa, Jordanie, Égypte, Syrie et Éthiopie (Poulet du Harar). Aux Amériques, Anne Coppin a choisi comme destination les États-Unis, l’Argentine, le Brésil (Feijoada), Cuba en passant par La Martinique. L’Europe, un peu marginale, n’est pas oubliée. Hongrie, Portugal, Danemark (originale Tarte à la mûre et crème d’amande), Pologne ou Italie nous vont voyager les papilles en une ronde de saveurs et de recettes abordables.

acoppin_thailande_gargotte

Dans une gargotte en Thaïlande. ©DeVisme

« J’ai glané plein de techniques et de tours de main au cours de mes nombreux voyages. Dans les petits restos en Asie, je demandais à rester près des cuisiniers et prenais des notes… Bien souvent, la cuisine est très simple, juste réalisée à la minute. ».

poisson-au-caramel-vietnam

Poisson au caramel © Photo Anne Coppin

En 80 recettes, Anne Coppin a réussi son pari un peu fou. Celui de nous faire voir la cuisine du monde autrement et en toute simplicité. « La cuisine de placards existe bel et bien. Il est toujours temps de remplacer à la dernière minute un ingrédient par un autre… À chaque recette, je donne des conseils techniques pratiques et très basiques, mais surtout des suggestions de remplacement de produits. À la fin de l’ouvrage, les lecteurs trouveront une table de substitution leur permettant de s’orienter pour remplacer un produit manquant. No stress et plus de courses de dernière minute ! ». Car le livre n’est pas qu’un livre de recettes. C’est un vrai petit bijou pédagogique qui explique et facilite le geste culinaire de tous les jours. Ustensiles de base ou plus techniques, huiles, vinaigres, sauces, épices, condiments, herbes, racines, légumes, sans oublier ses bonnes adresses, Anne sait donner de l’envie à l’envie et distribue les bonnes cartes. Allez ! Il est temps de s’y mettre…

En cuisine, les lapalissades « Le plaisir de cuisiner vient en cuisinant » ou « c’est en cuisinant qu’on devient cuisinier » ne sont pas si idiotes au fond (de sauce, ça va de soi)… C’est vrai, c’est simple et c’est joyeux comme « Happy World Food » évidemment !


couverture-happy-world-foodUn livre

Happy World Food – 80 recettes pour faire voyager votre cuisine, par Anne Coppin, Umai éditions, 184 pages.

Parution : 20 octobre 2016

Prix : 22 €

2 Responses to “Anne Coppin, l’humeur vagabonde”

  1. Content d’avoir acquis ce livre. Il me permet de découvrir des plats originaux et délicieux, une personne inconnue qui se dévoile et se révèle animée de partage, d’étonnement et de curiosité; en trois mots pleine de saveur.
    N’hésitez plus, courez vous le procurer avant la rupture de stock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *